Si le CBD reste le moyen le plus direct de renforcer le système endocannabinoïde, elle n’est pas la seule option pour compléter votre système endocannabinoïde. De nombreux facteurs influencent le système endocannabinoïde, depuis les aliments que nous mangeons jusqu’aux activités que nous pratiquons. Par conséquent, l’équilibre de notre système endocannabinoïde, tout comme le reste de la santé corporelle, est autant le résultat de notre façon d’être qu’une influence sur celui-ci.

LA STIMULATION DU SYSTÈME ENDOCANNABINOÏDE

L’ECS (Endocannabinoïde System en anglais) peut être amélioré et encouragé lorsqu’il ne fonctionne pas de manière optimale, ce qui se traduit par une meilleure santé générale.

Comme indiqué, le système endocannabinoïde est important à tous les niveaux de santé, qu’il s’agisse de maintenir ou d’améliorer la vie. Un système endocannabinoïde déséquilibré peut entraîner de nombreuses maladies et affections. En renforçant ou en tonifiant le système endocannabinoïde, nous sommes en mesure de maintenir un meilleur équilibre de santé dans notre corps.

Maintenant que vous avez lu les nombreuses façons dont le système endocannabinoïde régule l’homéostasie et améliore la santé, voici quelques moyens de tonifier et de favoriser votre système endocannabinoïde :

COURSE À PIED ET EXERCICE PHYSIQUE

Avez-vous déjà vécu un « runner’s high » ? Vous savez cette sensation que vous avez au milieu d’une longue course où votre corps devient léger et libre ? C’est votre système endocannabinoïde qui est à l’œuvre.

Notre vieil ami l’anandamide, dont vous vous souviendrez au chapitre 2 comme l’un des endocannabinoïdes les plus répandus dans votre corps, est également responsable de cette sensation.

Pendant de nombreuses années, les scientifiques ont cru que l’expérience agréable de la course à pied était due aux endorphines.

Il s’avère que ce n’est pas le cas.

Nommé d’après le mot sanskrit qui signifie « béatitude », l’anandamide produit bon nombre des sentiments de joie que vous ressentez. Les scientifiques pensent que l’anandamide crée le sentiment de béatitude associé à la défonce du coureur, à la méditation, au yoga, à l’acupuncture et aux moments de jeu non structurés.

CHOCOLAT

L’anandamide est également présent dans le chocolat. Les sensations fortes que l’on ressent en mangeant du chocolat ne sont pas seulement dues à une ruée vers le sucre, mais aussi au fait que l’on profite de la supplémentation de la molécule de bonheur de notre propre corps.

Le chocolat noir contient également une grande quantité de flavonoïdes, qui aident l’organisme à retenir davantage d’anandamide en inhibant l’enzyme qui le décompose.

La découverte de l’anandamide est totalement inattendue et pourrait être liée à la célèbre « envie de chocolat ».

– Raphael Mechoulam –

Professeur de chimie médicinale, Université hébraïque

ACIDES GRAS ESSENTIELS

Les bons acides gras oméga-3 et oméga-6 contiennent une grande quantité de matériaux précurseurs pour la fabrication d’endocannabinoïdes. Votre corps en a besoin pour accélérer la production de cannabinoïdes. On en trouve dans la viande, la volaille, les noix, le lin et certaines huiles comme l’huile de tournesol.

L’anandamide et le 2-AG, les endocannabinoïdes les plus répandus, sont produits par les acides gras oméga-6. Les acides gras oméga-3 semblent également être responsables de la création d’endocannabinoïdes, mais leur rôle n’est pas encore totalement compris. Cependant, le régime alimentaire occidental typique présente un excès d’acides gras oméga-6 – ce qui peut entraîner une régulation à la baisse de la production d’endocannabinoïdes. 3

La meilleure façon d’assurer une bonne production d’endocannabinoïdes est d’équilibrer votre alimentation avec une quantité égale d’acides gras oméga-3 dans un ratio de 4:1 (oméga 6 : oméga 3). Parmi les bonnes sources d’oméga-3, on trouve le bœuf nourri à l’herbe, les noix, les graines de chia, les graines de lin, le saumon sauvage, les œufs enrichis en oméga-3 et les sardines.

HERBS

Le cannabis n’est pas la seule plante dont on sait qu’elle contient des endocannabinoïdes. Certains des compléments alimentaires les plus populaires disponibles aujourd’hui soutiennent le système des endocannabinoïdes :

  • TURMERIC
  • POIVRE NOIR
  • CONEFLOWER
  • LIVERWORT
  • ECHINACEA

Le caryophyllène, un terpène présent dans le cannabis dont on sait qu’il agit indépendamment sur les récepteurs CB2, est également abondant dans le romarin et le houblon.

PROBIOTIQUES

Les probiotiques modifient le fonctionnement des récepteurs cannabinoïdes dans tout l’organisme.

Avez-vous déjà eu des maux d’estomac et eu l’impression que tout votre corps ne fonctionnait pas bien ? Les probiotiques semblent altérer plus que le simple fonctionnement de l’intestin, ils peuvent modifier l’ensemble du système endocannabinoïde et avoir des effets de grande envergure.

Les personnes ayant reçu des probiotiques ont montré une amélioration de l’activité des récepteurs cannabinoïdes dans leurs intestins. En plus des intestins, les récepteurs de cannabinoïdes dans le cerveau ont également montré une amélioration de l’activité après que les personnes aient reçu des probiotiques. Des souris ont également montré des changements dans leur cerveau après avoir reçu des probiotiques. Lorsque les souris avaient une activité cannabinoïde trop importante, les probiotiques ramenaient cette activité à un niveau normal. Lorsque les souris n’avaient pas une activité cannabinoïde suffisante, les probiotiques augmentaient l’activité cannabinoïde.

“Le système endocannabinoïde et le micro-biome sont intimement entrelacés, l’un affectant l’autre”

SYSTÈME ENDOCANNABINOÏDE

Bien qu’il y ait beaucoup de choses que vous pouvez faire pour stimuler votre système endocannabinoïde, voici quelques points à éviter pour qu’il fonctionne à un niveau optimal.

LES ALIMENTS RICHES EN PESTICIDES

Pour maintenir votre système endocannabinoïde en bonne santé, mangez des aliments biologiques aussi souvent que possible. 7 Certaines études ont découvert que les récepteurs CB1 peuvent être inhibés par certains types de pesticides.

ALCOOL

Une consommation excessive d’alcool peut entraîner une réduction de la sensibilité des récepteurs CB1 et une altération du nombre d’endocannabinoïdes présents dans l’organisme. Pour améliorer le fonctionnement des endocannabinoïdes, il est préférable d’utiliser l’alcool avec modération ou de l’éviter.

STRESS CHRONIQUE

Si vous voulez laisser votre système endocannabinoïde s’épanouir, vous pouvez presser une balle anti-stress. De nombreuses études indiquent qu’un niveau de stress élevé réduit le nombre de cannabinoïdes présents dans l’organisme.

Même si l’exercice s’est avéré stimuler l’ECS, il ne fonctionne que si vous l’appréciez. Des études sur des sujets animaux ont prouvé que l’exercice stressant peut encore avoir un effet négatif sur l’ECS. Il faut savoir que toute activité susceptible de réduire le niveau de stress, telle que la méditation, les pratiques créatives ou même la respiration structurée, a un fort potentiel pour augmenter les niveaux d’anandamide et stimuler l’ECS. Des recherches supplémentaires dans ces domaines doivent être menées, mais les faits continuent de le suggérer.

CONCLUSION

  • Le CBD est l’un des meilleurs moyens d’améliorer le fonctionnement de votre système endocannabinoïde.
  • Vous voulez en savoir plus sur le CBD et son histoire fascinante ? Continuez à découvrir l’histoire épique du CBD.

RÉSUMÉ

  • le CBD n’est pas la seule chose qui peut aider à activer votre système endocannabinoïde.
  • Les activités physiques telles que la course à pied, la méditation, le yoga et les massages peuvent favoriser un système endocannabinoïde sain.
  • De nombreux aliments peuvent également stimuler le système endocannabinoïde, notamment le café, diverses herbes, le chocolat et les acides gras essentiels.
  • Vous devez éviter les aliments riches en pesticides, en alcool et en stress chronique. Tous ces éléments peuvent dérégler le système endocannabinoïde.